Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ceux qui, comme tous les centristes, croient en une Europe unie qui doit emprunter le chemin d’une construction fédérale ne peuvent qu’être satisfaits du vote des britanniques qui ont décidé de quitter l’Union européenne, eux qui bloquent toute avancée de cette dernière depuis des décennies.

Mais, pour cela, il faut que dès maintenant, immédiatement, une refondation de cette Union européenne se mette en place sinon elle court le risque de disparaitre beaucoup plus rapidement qu’on ne le pense.

Et ce serait une catastrophe ce que n’est pas le brexit.

Bien sûr, si l’on est pour le rapprochement des peuples, on peut être également triste d’en voir un décider la désunion plutôt qu’un futur en commun pour la paix, la prospérité et pour continuer à faire du vieux continent une grande puissance.

Bien sûr, il y a des inquiétudes sur ce qui va se passer et il est sûr que les mouvements extrémistes ainsi que tous les populistes démagogues vont, tels des charognards, demander la mort de l’UE comme l’a déjà fait Marine Le Pen.

Cependant, il faut bien se rappeler que la Grande Bretagne a joué contre l’Europe depuis qu’elle la rejointe, qu’elle a tout fait pour l’affaiblir de l’intérieur, qu’elle a constamment préféré ses intérêts, parfois très petits, très mesquins, à une volonté de construire une puissance indispensable pour les décennies à venir.

N’oublions pas Margaret Thatcher qui a été celle qui a commencé à tuer le rêve européen.

Admettons un instant que la Grande Bretagne ait voté pour son maintien dans l’Union européenne.

A très court terme, nous aurions sans doute poussé un ouf de soulagement.

Juste le temps de s’apercevoir que les Britanniques avaient réussi à faire le casse parfait en faisant chanter l’UE pour y demeurer tout en bénéficiant d’un statut spécial tout à fait exorbitant que tout autre Etat aurait pu réclamer en sa faveur.

De même, la Grande Bretagne aurait continué a freiné la construction européenne, voire l’aurait bloqué allègrement quand elle l’aurait voulu.

Avancer vers une Union européenne renforcée pour le bien de tous les Européens était impossible avec la Grande Bretagne à l’intérieur.

Un petit mot sur la Grande Bretagne qui se prépare des lendemains difficiles sur tous les plans même celui de sa cohésion avec le refus des Ecossais de quitter l’UE mais aussi des Nord-irlandais.

Désormais, tout redevient possible mais, pour cela, il faut que tous les leaders de l’Europe relancent la construction européenne le plus vite possible, c’est-à-dire dès aujourd’hui.

Peut-être que d’autres pays vont prendre l’exemple de la Grande Bretagne pour s’en aller.

Ce serait évidemment dommage mais tant que la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne vont dans le même sens, l’Union européenne demeure une magnifique idée et riches de potentialités qu’il faut évidemment transformer en concret pour les peuples qui la compose.

Oui, la purge était nécessaire mais la refondation, elle, est indispensable.

Alexandre Vatimbella

Tag(s) : #centrisme, #centriste, #centre, #Europe, #union européenne, #Grande Bretagne, #France

Partager cet article

Repost 0