Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


La folle poursuite de la richesse sans frein ou la dangereuse recherche d’une uniformisation soi-disant libératrice sont des temps révolus pour la majorité de la population mondiale qui ne voit plus, ni dans l’un, ni dans l’autre, le modèle idéologique à suivre. La découverte que la différence se trouve bien dans la liberté mais pas forcément dans l’accumulation de biens matériels qui enferme plutôt qu’elle libère et que l’on peut être solidaire sans devoir se fondre dans une masse compacte impersonnelle qui broie plus qu’elle ne rend égal à l’autre, nous rappelle que notre existence est équilibre parce que notre nature même est équilibre.

Bâtir un monde équilibré, nous bâtir en être équilibré, établir des relations équilibrées entre les individus, devenir des personnes équilibrées, libres et indépendantes, dans une société équilibrée voilà les défis qui nous attendent au cours de ce siècle pour échafauder un monde de paix, plus stable, moins violent et donnant à tous un accès au bien être et une dignité, mettant en œuvre les deux principes, la liberté dans la ressemblance, l’égalité dans la différence.

Dire que le temps du Centrisme du juste équilibre est venu ne veut pas dire qu’il va venir, comme ça, s’imposer comme par magie. Bien au contraire. Même s’il représente l’avenir humaniste de la planète, c’est à nous tous de faire en sorte qu’il survienne. Sinon, nous aurons perdu une nouvelle opportunité de bâtir un meilleur vivre ensemble avec de nouveaux espaces de liberté et un pacte social revitalisé.

Et ce nouvel échec, dans un monde que nous devons de plus en plus gérer harmonieusement afin d’éviter l’implosion nous coûterait certainement beaucoup plus cher que les autres tentatives avortées.

 

Alexandre Vatimbella

 

voir le site Le Centrisme

Partager cet article

Repost 0